Iron(Wo)men

Share with:


Quelque soit la distance , franchir la ligne d'arrivée de son premier triathlon provoque un sentiment unique... et déclenche une boulimie pour progresser sur toutes les distances jusqu'a toucher le graal , le but ultime : la distance XXL, distance qui a vu naître le triathlon en 1978 à Hawaï.

A cette époque, un débat informel oppose les représentants des Mid-Pacific Road Runners et du Waikiki Swim Club sur la primauté de leurs performances respectives. N'arrivant pas à se mettre d'accords, ils décident de trancher le débat en suggérant que le meilleur athlète pouvait être le vainqueur d'une compétition réunissant les trois courses les plus éprouvantes disputées sur l’île : 

  1. le Waikiki Roughwater Swim (3,85 km de natation) ;
  2. la course cycliste Around-Oahu (185 km à vélo) ;
  3. le marathon d''Honolulu (42,195 km de course à pied).

L'athlète vainqueur gagne ainsi le titre de "Homme de fer" . Ainsi est née la légende , qui continue de faire rêver tous les triathlètes du monde .

Au VO2 Triathlon, les rêves deviennent réalité ! Plus de 25 triathlètes du VO2 triathlon, dont 4 féminines, sont ainsi devenues Iron(wo)Men durant les 5 dernières années. Les voici :

    • 2022 (1 finisher  et des ambitieux(ses)
      • TradeInn 140.6 (Espagne) : Denis Hurlin (12h31, 79eme)
      • Juillet : Ironman Vittoria (Espagne), Chtriman (Gravelines)
      • Aout : Embrunman , Norseman (Norvege)
    • 2021 (3 finishers, dont 1 double-finisher) :
      • Chtriman (Gravelines) :  Thomas Vanhersecke (10h02, 24eme)
      • Icon Livigno Xtreme Triathlon (Italie) : Thomas Vanhersecke (16h30, 19eme), Jeremie Ballet-Baz (17h) tous les deux finishers au Stelvio !
      • Mallorca 140.6 : Denis Hurlin (12h41, 47eme et 3eme catégorie)
    • 2019 (19 finishers , dont 3 double finishers) :
      • Toursnman : Jeremie Ballet-Baz (10h32, 38eme ) , Thomas Vanhersecke (10h32, 40eme), Denis Hurlin (11h10, 95eme), Sebastien Hugla (11h15, 104eme), Julien Raimundo (11h31, 138eme), Camille Toulemonde (11h44,  6emeF et 2eme catégorie), Quentin Derouet (11h54, 191eme), Laurent Galtier (13h18, 316eme)
      • Ironman Nice (version écourtée pour cause de canicule) : Carole Madiou (10h08, 630eme et 29emeF)
      • Norseman : Julien Raimundo (13h14, 42eme)
      • Embrunman : David Egron (13h31, 241eme), Franck Sammartano (14h07, 367eme), Camille Toulemonde (14h27, 41eme F), Charles Cairel (16h10, 727eme)
      • Ironman Vichy : Clément Hernandez (316eme en 11h36) , Adrien Decorps (328eme en 11h38), Bernard Parmentier (676eme en 12h59), Frederic Wrobel (773eme en 13h21) , Bruno Pean (1150eme en 15h14)
      • Evergreen 228 : Jeremie Ballet-Baz (19h34, 13eme)
      • Ironman Barcelone : Aurelien Begoc (9h37, 231eme), Yannick Hilaire (10h31, 790eme)
    • 2018 (11 finishers , dont 1 double finisher) :
      • Annecy/Alpsman : Jeremie Ballet-Baz (13h36, 26eme ) , Thomas Vanhersecke (14h54, 74eme) tous 2 finishers au Semnoz
      • Ironman de Nice : Bernard Parmentier (12h13) , Jacques Taloud (12h38), Pierre Pezot (13h12), Michel Fabre (13h48), Orlane Hurlin (14h05)
      • Challenge Roth :  Josselin Lethuillier (11h32)
      • Embrunman : Julien Raimundo (13h28)
      • Ironman de Vichy : Adrien Decorps (11h04)
      • Bearman : Jeremie Ballet-Baz (13h51, 10eme)
    • 2017 (5) :
      • Lanzarotte : Christophe Lamboley (12h54)
      • Frankfurt : Jules Béaur (11h13)
      • Nice :  Charles Cairel (13h11)
      • Embrunman : Thomas Vanhersecke (13h24)
      • Barcelone : Yannick Hilaire (11h02)
    • 2016 (2) :
      • Vichy : Aurélien Begoc (10h18) , Bernard Parmentier (12h25)
    • 2015  (6):
      • Nice : Josselin Lethuillier (11h43), Christophe Lagathu (12h04), Sebastien Felenc (12h31), Christophe Lamboley (12h32)
      • Gravelines/Chtriman : Denis Hurlin (11h59)
      • Vichy : Céline Demory (14h37)
  • Avant 2015 : participation aux épreuves de Frankfurt (Yannick Chatelas, Benoit Feltesse), Embrunman (Luc Pierson)